Modules

Complexité des soins aux personnes âgées

Partie n° 4

  • Penny : Allo papa! Tu as l’air mieux.

    Jack : Super. Ça veut dire que je peux retourner chez moi.

    Penny : Papa, le Dr Edelman a dit que tu as besoin une opération, que tu ne guériras pas sinon. Tu dois l’accepter.

    Jack : Je vais sauter sur une jambe de bois comme un pirate. Argh!

    Penny : Papa, ce n’est pas drôle. C’est très sérieux ta condition.

    Dr Edelman : Je comprends votre inquiétude mais les procédures d’amputation sont beaucoup plus évoluées aujourd’hui. Est-ce-que les chirurgiens vous ont expliqué qu’avec une opération sous le genou, il y a une bonne chance que vous puissiez marcher tout à fait normalement avec une prothèse?

    Jack : Vous vous moquez de moi. Je veux être chez moi, autonome. Si je ne peux pas retourner chez moi, je m’en fous.

    Penny : Je ne peux pas te laisser penser comme ça. Tu as toujours été un batailleur, papa. Nous allons trouver un moyen … Je peux te visiter plus souvent. Ou bien, peut-être que nous pouvons demander à quelqu’un de venir nous aider. Je peux voir si je peux prendre quelques journées de congé.

    Jack : Penny, ta mère m’a donné des ordres pendant 42 ans. D’accord. Mais je ne veux pas que n’importe qui lave mes bas.

    Penny : Je vais les laver tes bas. Nous devrons par contre nous assurer que tu vas être bien.

    Jack : Eh bien, pendant combien de temps dois‑je rester ici si je me fais opérer?

    Dr Edelman : Le moins longtemps possible. Vous devez avoir beaucoup de questions …

    Jack : Hé. Je ne crois pas qu’une amputation va m’aider …

    Penny : Papa!

    Dr Edelman : Écoutez, pour réduire votre séjour à l’hôpital au minimum, je vais parler au chirurgien d’abord. S’ajuster à des changements comme ça, ça peut représenter tout un défi, alors j’aimerais demander à un psychiatre de venir vous voir. Je le connais bien. Il a déjà aidé beaucoup de gens dans votre situation.

Commentaires

Que signifie « sauter partout sur une jambe de bois »? Dans certains cas, le médecin peut tout simplement faire fi de ce genre de commentaire et ne voir là qu’un autre émotif du patient. Dans ce cas, le Dr Edelman s’y attarde, peut-être pour essayer de mieux comprendre le monde de Jack. Que feriez-vous si vous ne connaissiez pas la signification de cette déclaration?

  • L’ignorer?
  • Rire, puisque ça semble être une blague?
  • Reconnaître que vous ne connaissez pas cette expression et demander plus d’information?

Même s’il est encore ambivalent, Jack semble maintenant disposé à envisager une intervention chirurgicale. Doit-on comprendre, à la lumière de la conversation, qu’il a donné un consentement verbal? Le Dr Edelman devrait-il lui présenter un formulaire de consentement ou est-ce que cela ne ferait que brusquer davantage ce patient indépendant d’esprit, ce qui pourrait le pousser à refuser à nouveau les soins? Jusqu’à quel point les membres de la famille ou les médecins peuvent-ils tenter d’influer sur la décision d’un patient? Qu’en est-il de la décision du Dr Edelman de demander une consultation psychiatrique? Quels sont les avantages et les inconvénients de demander une telle évaluation?


 

Suivant : Partie n° 5

Continuer