Introduction au programme de Compétence en matière de communication et de culture

Programme d’apprentissage autonome destiné aux médecins portant sur la communication et les compétences culturelles nécessaires au Canada

À propos du programme

Le programme de Compétence en matière de communication et de culture fut conçu et développé par les Dres Lynn Russell, Leila Lax, Laura Jayne Nelles, Cathy Smith et plusieurs autres membres de la Faculté de médecine de l’University of Toronto. Les révisions et le relancement de ce contenu ont été possible grâce au financement de Santé Canada par l’entremise de l’initiative relative aux professionnels de la santé formés à l’étranger.

Le rôle du médecin canadien ne se résume pas à poser un diagnostic, à offrir un traitement ou à effectuer une opération. Il exige aussi la capacité de faire face au quotidien, dans l’exercice de la profession au Canada, à des questions d’éthique, juridiques, organisationnelles, culturelles et de communication.

Toutefois, ces sujets ne sont pas souvent traités dans les manuels standards et les autres sources d’information sur la pratique de la médecine. Les diplômés internationaux en médecine (DIM) ont signalé que ces sujets étaient les plus difficiles à comprendre et les plus diversifiés.

Le présent propose un programme d’études autonomes qui vous aideront à vous renseigner sur les attentes au chapitre de la culture et sur les normes de la communication entre les médecins et les patients et entre les professionnels de la santé du Canada. Vous y apprendrez également quels sont les rôles CanMEDS des médecins : communicateur, collaborateur, promoteur de la santé, gestionnaire, érudit et professionnel.

Objectifs du programme

Le programme a été créé dans le but d’aider les DIM à atteindre les objectifs suivants :

  • Acquérir davantage de connaissances sur le fonctionnement et l’organisation du système de santé du Canada.
  • Reconnaître et analyser les enjeux et les conflits bioéthiques courants.
  • Montrer la capacité de communiquer avec les patients selon une approche axée sur le patient et en tenant compte de sa culture, y compris les patients issus des Premières nations du Canada.
  • Démontrer une compréhension des attitudes et comportements professionnels attendus des médecins exerçant au Canada.
  • Explorer les rôles CanMEDS autres que le rôle d’expert médical, y compris communicateur, collaborateur, promoteur de la santé, gestionnaire, érudit et professionnel.

Présentation du programme

Le programme est fondé sur des études de cas tirées de la pratique quotidienne de la médecine au Canada. Contrairement aux autres cas du domaine médical que vous avez déjà probablement étudiés, les cas du programme ne ciblent pas le diagnostic et le traitement. Ils s’attachent plutôt à la communication entre le médecin, le patient et les autres professionnels de la santé.

Vous pouvez suivre la formation à votre propre rythme et y revenir aussi souvent que vous le désirez. La formation comprend des exercices interactifs, des commentaires et des textes. Les cas ne visent pas à vous montrer « la bonne façon » de réagir dans une situation donnée. Ils visent plutôt à vous amener à réfléchir de manière approfondie au sujet des questions abordées.

Préparation

Avant de commencer le programme, nous vous recommandons de revoir les documents suivants :

La majorité des cas sont associés à une autoévaluation du contenu. Premièrement, faites l’autoévaluation pour savoir si vous avez besoin d’étudier un sujet ou un objectif particulier avant de commencer l’étude de cas.

Rôles CanMEDS

Les rôles CanMEDS ont été élaborés par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Le rôle central du médecin, au Canada, est le rôle d’expert médical, ce qui suppose qu’il possède toute l’expertise biomédicale nécessaire pour faire son travail. Mais cela n’est qu’un aspect de la pratique de la médecine au Canada. Les rôles de communicateur, de collaborateur, de promoteur de la santé, de leader, d’érudit et de professionnel sont des fonctions tout aussi importantes pour qui veut devenir un professionnel de la médecine compétent au Canada.

Le présent programme porte donc sur ces rôles supplémentaires. Les études de cas illustrent l’intégration de ces rôles dans le rôle d’expert médical, dans la pratique quotidienne.

CanMEDS_Flower_French

 

© Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, 2005. http://collegeroyal.ca/canmeds. Reproduit sous autorisation.

But des rôles CanMEDS

On s’attend à ce que tout médecin exerçant au Canada connaisse bien ces rôles et qu’il les assume tous avec compétence dans le cadre de sa pratique. Tous ces rôles sont importants, car le médecin est au service de chacun de ses patients comme de la société dans son ensemble. Le travail du médecin évoluera donc au fil du temps au rythme des changements qui surviennent dans la culture et dans la société.

L’expertise biomédicale doit être appliquée à toute une gamme de problèmes et de situations qui supposent l’intervention de multiples fournisseurs de soins et des considérations complexes touchant l’éthique et l’organisation. L’une des raisons pour lesquelles un si grand nombre de diplômés internationaux en médecine (DIM) ont de la difficulté à comprendre le fonctionnement de la culture médicale au Canada est le fait que chaque culture consiste en un ensemble de valeurs et de principes appris dès l’enfance. Quand nous sommes en interaction avec une autre société, les différences culturelles peuvent nuire à un fonctionnement efficace.

Les rôles CanMEDS assurent que les médecins du Canada peuvent réussir à travailler dans des environnements complexes au profit de la société.

Les rôles CanMEDS poursuivent les buts suivants :

  • Dans la formation des médecins canadiens, déplacer l’accent sur les intérêts et les capacités de chaque médecin pour le placer sur les besoins de la société.
  • Former les médecins du Canada pour qu’ils tiennent compte des besoins de chaque patient dans le contexte plus large de la population.
  • Examens du CMC et objectifs liés aux rôles
  • Les examens du Conseil médical du Canada (CMC) sont fondés sur les objectifs d’évaluation de l’examen d’aptitude.
  • Les objectifs sont classés en fonction des rôles CanMEDS des médecins.
  • Les objectifs liés au rôle central d’expert médical sont organisés selon une liste détaillée de présentations cliniques.
  • Certains objectifs figurent sous la rubrique « autres » rôles du médecin (expert non médical).

Ces « autres » objectifs des experts non médicaux sont désignés, tout au long du programme, comme des objectifs liés aux rôles du CMC. Ils servent à montrer les liens entre les sujets abordés dans le cadre du programme et les examens du CMC. Les examens du CMC sont obligatoires pour les médecins qui veulent exercer la médecine au Canada.

Rôles du médecin et médecine familiale

Les médecins qui désirent pratiquer la médecine familiale doivent comprendre les rôles CanMEDS dans le contexte de la médecine familiale. Chaque étude de cas utilisée dans le cadre du programme est présentée au regard des objectifs liés aux rôles du CMC et des habitudes sentinelles obligatoires chez les omnipraticiens en exercice. Vous verrez de quelle façon les rôles et les habitudes sentinelles s’appliquent au quotidien dans la pratique de la médecine.

Médecine familiale

Si vous comptez devenir omnipraticien et exercer au Canada, il est important pour vous de bien connaître les attentes propres à cette spécialité. Les quatre principes de la médecine familiale et les huit habitudes sentinelles s’appliquent spécifiquement à la pratique de la médecine familiale.

Les quatre principes de la médecine familiale

  1. Le médecin de famille est un clinicien compétent et efficace.
  2. La relation médecin-patient constitue l’essence du rôle du médecin de famille.
  3. Le médecin de famille est une ressource pour une population définie de patients.
  4. La médecine familiale est une discipline communautaire.

Pour savoir comment ces quatre principes sont liés aux rôles CanMEDS, veuillez lire le document suivant, produit par le Collège des médecins de famille du Canada.

Les huit habitudes sentinelles

En plus des principes susmentionnés, le Collège a défini les huit habitudes sentinelles suivantes pour les médecins de famille :

Le médecin :

  • S’appuie à la fois sur l’expérience du patient et sur sa situation pour cerner et gérer le problème.
  • Formule des hypothèses pertinentes pour établir un diagnostic différentiel sûr jugé prioritaire.
  • Cerne les aspects et les éléments prioritaires d’une situation donnée et y réagit.
  • Gère les patients en se fondant sur les pratiques exemplaires accessibles.
  • Agit de manière respectueuse et responsable.
  • Communique de manière claire et en temps opportun, verbalement ou par écrit.
  • Recourt aux pratiques clés génériques pour effectuer une intervention.
  • Demande des commentaires et y réagit de manière appropriée.

Chaque étude de cas utilisée dans le cadre du programme est présentée au regard des objectifs liés aux rôles du CMC et des habitudes sentinelles obligatoires chez les omnipraticiens en exercice. Vous verrez de quelle façon les rôles et les habitudes sentinelles s’appliquent au quotidien dans la pratique de la médecine.

Pour commencer

Vous pouvez faire les modules et les études de cas proposés dans le programme dans l’ordre qui vous convient. Chaque cas est associé à une autoévaluation du contenu. Premièrement, faites l’autoévaluation pour savoir si vous avez besoin d’étudier un sujet ou un objectif particulier avant de commencer l’étude de cas.

Avant de commencer le programme, nous vous recommandons aussi de revoir les documents suivants :

Dénégation de responsabilité
Le présent programme vise à renseigner et éduquer ceux qui y accèdent. Les créateurs du programme et toute autre partie ayant participé à la création et l’exécution du site Web ne sont aucunement responsables de l’exactitude des informations fournies ni des erreurs ou des omissions que le site pourrait contenir. Les créateurs ne sont aucunement responsables de l’utilisation du programme par les personnes qui y accèdent. Les utilisateurs du programme doivent en outre comprendre que les commentaires qui accompagnent les tests et les exercices de même nature sont destinés à l’utilisation personnelle de la personne qui effectue la tâche et qu’ils ne supposent aucunement la reconnaissance ou l’atteinte d’une norme de compétence. Les créateurs et les autres parties concernées par le présent programme ne sont aucunement responsables de toute conséquence pouvant découler de l’utilisation programme.

Le programme ne constitue pas une préparation à un cours, une évaluation ou un examen particulier.

Commencer le programme